Votre psychologue clinicienne à Paris 15eme

   
     06 61 84 32 61- chantal.michard@free.fr INTERDICTION DE PROSPECTION COMMERCIALE
Tap To Call

Couple et Sexologie   arrow

Thérapies de couple 20170203_165123

Prendre en charge le couple ne peut pas faire l’impasse d’une solide formation en matière de sexualité. Certes, il peut exister une certaine entente sexuelle entre des personnes, qui sur d’autres plans ont du mal à vivre ensemble ou à communiquer, mais dans ce cas que se joue-t-il de particulier dans la sexualité ? La sexualité ou son absence ont une place particulière dans le couple.

J’ai reçu une formation de sexologie de 3 ans à l’université de médecine de Paris 5 - René Descartes, qui me permet d’accompagner votre couple sans éluder la question de la sexualité, ou se cantonner à des questions de libido. En effet, la sexualité et son étude ne font partie du cursus de psychologie clinique que d’une façon trés imprécise et lointaine. Il existe aussi beaucoup de fausses connaissances en matière de sexualité et pouvoir vous informer de manière éclairée est quelquefois nécessaire. La formation que j’ai reçu me permettra de vous accompagner de manière plus efficace et à plus à l’écoute quant aux aspects sexuels de votre relation et éventuellement de travailler en synergie avec d’autres professionnels (médecins, urologues, gynécologue, kinés, sage-femmes, …), si nécessaire. Les mésententes sexuelles pourront être travaillées, grâce à des outils de sexothérapie.

Certes la relation de couple ne se borne pas à la sexualité et mon approche à la fois psychodynamique et systémique (voir modes de prise en charge) permettra un accompagnement grâce à une analyse de l’origine des conflits, ou de la prise de distance, et une recherche de situations d’équilibre ou de stratégies de changement. Un place sera offerte aux l’expression des attentes et objectifs de chacun, dans un cadre où la présence d’une professionnelle sera facilitatrice. Il s’agira d’aller vers un accueil de vos différences, une élaboration de vos incompréhensions réciproques, une analyse de ce qui joue à la fois dans votre couple et pour chacun de vous au regard de sa propre histoire. Ce type de thérapie peut permettre au couple d’abaisser les tensions quotidiennes, de se rapprocher, de trouver un nouvel équilibre, ou encore, de prendre la décision de se séparer de manière éclairée.

VENIR SEUL OU EN COUPLE ?

C’est à vous de faire un choix : soit de venir en couple puis ensuite en solo, soit de venir seul et renoncer à venir en couple.

Si vous venez seul à la première consultation vous ne pourrez plus venir ensuite en couple, et si vous décidez à un moment de venir en solo vous ne serrez plus reçus en couple (sauf dans de très rares exceptions). Pourquoi cela ?

  • Parce que cela risque d’être plus improductif que thérapeutique à moins que le membre du couple d’abord absent ait une raison valable de faire confiance au thérapeute
  • Parce que le membre du couple d’abord absent pourrait se sentir mal à l’aise voir manipulé ou jugé du fait que l’autre ait d’abord été reçu en solo

Enfin, soit la décision de venir en thérapie vous appartient, soit elle appartient au couple… de même soit vous recherchez un thérapeute pour vous, soit vous recherchez un thérapeute pour votre couple. Le thérapeute individuel favorisera le développement de l’individu (y compris lorsque l’objectif de l’individu est que son couple fonctionne bien) et le thérapeute de couple tentera de favoriser le développement du couple (en tenant compte des souffrances individuelles)

Difficultés de couples ou a être en couple, en consultation individuelle

Certaines difficultés de couples ou à être en couples ne se prêtent qu’à une thérapie indviduelle. Par exemple :

  • vous êtes en couple et souhaitez entreprendre un travail seul(e)
  • vous êtes en couple et votre partenaire ne souhaite pas venir en consultation
  • vous êtes en couple, vivez des choses difficiles et avez le sentiment qu’il vaut mieux entreprendre un travail en solo
  • vous n’avez jamais été en couple et celà vous pose problème
  • vous avez vécu des traumatismes sexuels et aimeriez les dépasser pour pouvoir construire une relation
  • vous avez partagé une relation destructrice qui vous empêche d’aller de l’avant
  • votre travail à des conséquences sur votre solitude…

Les modalités de ma prise en charge seront fonction de vos attentes et objectifs.

 

Difficultés sexuelles

Les raisons de consulter en couple ou de façon individuelle sont nombreuses :

  • variations du désir ou de l’excitation, de l’addiction à l’aversion sexuelle
  • problèmes liés aux plaisir sexuel ou à l’orgasme
  • problèmes sexuels consecutifs à une agression
  • problèmes sexuels dans un contexte de stress au travail
  • chez l’homme : troubles de l’erection ou de l’éjaculation
  • chez la femme : vaginisme et dyspareunies
  • chez le couple : mésententes sexuelles de tous types, baisse de la satisfaction sexuelle

J’ai également mené récement des travaux de recherche universitaire sur les effets des conditions de travail sur la sexualité des hommes et des femmes et je dispose de nouvelles pistes thérapeuthiques pour vous aider. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter mon autre site Santé et Sexualité

Quelles que soient vos difficultés, la thérapie sera fonction de vos objectifs :

  • Les premiers entretiens porteront sur une évaluation diagnostique, en réseau avec les médecins et spécialistes compétents, si nécessaire : comme tout spécialiste de la sexologie non-médecin, je ne pratique aucun examen clinique et n’interviens que par la parole.
  • la fréquence et la durée de la prise charge sera variable en fonction de vos besoins spécifiques (entretiens ponctuels ou réguliers à plus ou moins longue échéance)
  • les outils thérapeutiques utilisés seront fonction de vos problèmes et de vos attentes (psychodynamique, psychanalytique, relaxation, sexothérapies, TCC… Pour plus de précision consultez l’onglet « consultations » )

Traumatologie sexuelle

  • Je vous invite à vous rendre sur ma page concernant les violences sexuelles.Chargée de cours en faculté de médecine à Paris 5, j’enseigne notamment la prise en charge de victimes de violences sexuelles en DIU de sexologie.